Alice au Pays des Merveilleuses Entrepreneures

A l’occasion de la sortie du livre “L’entrepreneuriat, un nouveau féminisme” de Tatiana Jama, co-fondatrice de SISTA et fondatrice du SISTAFUND, le collectif SISTA lance une nouvelle campagne destinée à promouvoir les femmes entrepreneures, intitulée « Alice au Pays des Merveilleuses Entrepreneures ».

Notre objectif : encourager les femmes qui souhaitent entreprendre à se lancer, et les investisseurs à les accompagner.

Dans une vidéo aux faux airs de conte de fée, réalisée par Shirley Kohn et Benjamin Gauthier, produite par Malmö Productions et soutenue par BNP Paribas, le personnage d’Alice (joué par Allison Chassagne, présente dans la campagne #Sijetaiselle) nous emmène, non sans mal, à la rencontre de dirigeantes à succès. Entre réalisme et fiction, Alice croise la fée Léa Salamé, qui lui permet de retrouver la trace de ces êtres plus rares que des licornes : les femmes puissantes, ici interprétées par Stéphane Pallez, Arbia Smiti et Kelly Massol.

Fidèle aux codes du collectif SISTA, cette campagne décalée nous plonge avec humour dans les stéréotypes de genre afin de nous permettre d’en prendre conscience et de les dépasser. Ce faisant, elle cherche à encourager les femmes à prendre le contrôle de leur histoire, et l’ensemble de l’économie à changer de vision sur les femmes entrepreneures. 

Cette campagne résonne avec le propos de “L’entrepreneuriat, un nouveau féminisme”, qui prône une nouvelle forme de féminisme par l’action et souligne les bénéfices sociaux, sociétaux mais aussi économiques de parvenir à l’égalité dans l’entrepreunariat.

Pour Tatiana Jama, « nous ne parviendrons à l’égalité dans l’entrepreunariat que si nous arrivons à modifier notre vision collective des femmes entrepreneures – voire des femmes. C’est pour cela que SISTA cherche non seulement à apporter des éléments objectifs (chiffres, études), mais aussi à construire de nouveaux récits pour promouvoir les femmes entrepreneures. C’est l’objet de ce livre et de cette campagne : conter les femmes pour que les femmes comptent. »

Pour rappel, en France, 88 % des levées de fonds vont vers des entreprises dirigées uniquement par des hommes, les startups créées par des femmes ont 30% moins de chance d’être financées par les grands fonds de capital-risque que celles portées par des hommes et elles reçoivent en moyenne 2,5 fois moins que leurs alter ego masculins. 

L’intégralité des recettes du livre sera reversée à l’association SISTA.